Et si je commence par identifier mon pourquoi 

La première fois que j’ai entendu parler de cette histoire de pourquoi, je faisais du marketing de réseaux. Mon mentor me dit pour réussir, il me faut un big why. Excuse-moi l’anglicisme, c’est plus significatif pour moi en anglais. Bref tout  ce qui me vient en tête c’est de  faire la différence dans mon pays ou même le changer pour rendre cela plus dramatique. Peut-il avoir plus de big why que celui-ci? Irréaliste ou surréaliste?

Il me fait des grands yeux en me disant : je ne te parle pas de tes souhaits, mais de la chose à chaque fois que tu penses qui te met larme à l’œil, qui fait battre ton cœur. Bon, je me suis dit il est blanc, il est né dans un pays développé, il y a des choses qu’il ne peut pas comprendre.

Même si  j’étais dans les champs, je tenais quand même à mon pourquoi.  Je voulais faire du marketing de réseaux pour avoir assez d’argent et transformer mon rêve en objectif.  Il y a peut-être de l’incohérence dans mes pensées.   Peut-être que cela va  m’amener à ma perte. Je vais vous expliquer comment.

Et ses rêves qui ne m’inspirent pas

Dans des réunions de marketing de réseaux, tout le monde avait de grands rêves, comme mettre leurs enfants à l’école privée, mes enfants y étaient. Vivre dans une grande maison, j’adore ce que j’avais même si c’était petite et ancienne. Rouler une belle voiture, j’aimerais rouler une Range Roover de l’année, mais ce rêve n’était pas assez fort. Partir en vacances dans les meilleurs coins du monde. Tout cela ne me dit rien. J’avoue que je  me sente un peu bizarre!

Je voulais juste avoir de l’argent pour  retourner dans mon pays natal et donner du travail aux gens, écrire des livres, donner des conférences, des ateliers. C’est vraiment  cela que je veux dans ma vie.

Faire de l’argent n’est pas un objectif sûr

Est-ce assez clair pour m’aider à sortir de mon zone de confort. Aurais-je assez de détermination pour continuer?              L’idée d’avoir de l’argent pour retourner dans mon pays natal ne m’a jamais abandonné et j’étais plus que désorientée. J’ai  dépensé une petite fortune dans des cours d’investissement  immobilier. Parce que j’étais à la recherche d’une autre chose, la liberté. Investir dans l’immobilier me permettrait d’avoir ses deux –là, ou du moins c’est ce que j’avais cru. Mais quand tu es dans les champs et tu ne  sais pas quelle direction prendre, ne demande pas à quelqu’un de t’aider à trouver ton chemin, il ne le saura pas plus et il risque de te faire perdre la seule route qui avait du sens pour toi. C’est ce qui m’est arrivé avec mon coach en immobilier. A vrai dire, à un moment donné il va falloir qu’on détermine le rôle de chaque coach dans la vie des gens. Il y en a ceux qui s’amusent à donner des conseils à tort et à travers sans mettre les choses dans leur contexte.

C’est ce qui m’est arrivé, mon coach en immobilier me fait penser à tous ses requins qui ne vivent que pour une chose : l’argent et point. Par contre j’ai besoin d’argent pour aider d’autres gens. Donc je ne peux pas détruire les gens pour aider d’autres gens. Cela n’a aucun sens.  C’est là que j’ai compris que je n’ai pas l’étoffe d’un requin, je suis trop humaine pour cela.  J’ai dépensé des milliers de dollars que je n’avais pas pour arriver à cette conclusion. Suis-je tata? J’approuve!

Cela prend un objectif clair 

Mais cela ne m’a pas empêché de payer un autre coach, je ne sais pas de vie ou d’affaires. Mais ce que j’avais encore compris, c’est que mon objectif n’était pas assez clair. Il aurait fallu payer encore quelques milliers de dollars pour finalement comprendre que je suis dans une salle d’attente. Faire de l’argent pour aller changer mon pays c’est un mythe que j’ai crée pour passer à côté de tout ce que je pourrais faire entre temps.

Bon, je ne suis pas resté sans rien faire, mais mes actions ne sont pas productives.  Je gaspille temps, argent  et énergie. Parce que ce n’était pas de ma faute.

Alors,  mon premier objectif c’est de définir mon mon big Why. Vous voulez savoir quelles sont les leçons que j’ai apprises entre temps et qu’est ce que cela m’apporte le fait de trouver la clarté, vous saurez tout cela dans mon prochain billet.

Avec amour

Wislene, la fille qui ose!

C'est sympa de partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn